Aller au contenu

Notre site utilise des cookies et autres technologies afin que nous et nos partenaires puissions nous souvenir de vous, comprendre comment vous utilisez notre site, et vous transmettre des publicités conformément à vos intérêts. Pour en savoir plus sur l’utilisation des cookies sur ce site et dans quelle mesure vous pouvez refuser les cookies cliquez ici.  En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies ainsi que notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez nous fournir des informations personnelles, telles que votre adresse électronique, par l’intermédiaire de ce site Web.  Pour plus d’informations sur la manière dont nous collectons, utilisons, et partageons ces informations, cliquez ici.  En nous fournissant des informations personnelles, vous acceptez notre utilisation de ces informations conformément à notre Politique de confidentialité

Quels facteurs déterminent la demande actuelle et future pour le coton ?

TOUT COMMENCE PAR LE CLIENT

La fibre choisie par la chaîne logistique du textile dépend essentiellement du produit que va acheter le client. Les marques et les détaillants peuvent investir dans des activités marketing ou proposer des vêtements et des tissus d’ameublement dans leurs boutiques, si le client ne s’intéresse pas à ces produits indépendamment de leur prix, ces derniers resteront en rayon.  La demande (ou l’absence de demande) affecte toute la chaîne logistique, depuis les fournisseurs de fibres jusqu’aux fabricants de textiles, qu’il s’agisse de fibres naturelles comme le coton ou de matières synthétiques comme le polyester. 

Les variables qui influencent la demande en fibres textiles se divisent en tendances économiques (et techniques) et démographiques à long terme, et comprennent l’évolution des préférences des consommateurs.   

L’augmentation de la population et des revenus par habitant sont les principaux vecteurs sous-jacents à long terme de la demande pour des services et des produits de tout type, textiles y compris.  Bien que la croissance démographique mondiale affiche actuellement des signes de ralentissement, les chiffres absolus continuent d’augmenter et la planète devrait compter près de 700 millions d’habitants de plus au cours des dix prochaines années. Avec un taux de croissance annuel du PIB par habitant prévu à 2,4 pour cent, la demande annuelle en fibres devrait augmenter au cours de la prochaine décennie pour atteindre 28 millions de tonnes métriques comparé aux niveaux actuels (rapport sur l’offre et la demande de 2017, PCI Wood MacKenzie).

LES TENDANCES DE LA MODE 

La part que jouent le coton et les autres fibres dans cette augmentation dépendra essentiellement des préférences du consommateur en matière de fibres, ainsi que d’autres variables comme la conception, la fonctionnalité, le confort, l’entretien, la durabilité perçue et le prix relatif du produit fini. Cette évolution de la demande, en matière de périodes de pics et de récupération, se manifeste dans les tendances de la mode qui privilégient tour à tour le coton et les matières synthétiques. 

Bien que le coton ait perdu une part de marché face à la popularité des matières synthétiques (principalement le fil discontinu de polyester) au cours des dernières décennies, il reste néanmoins le choix de prédilection des consommateurs du monde entier.  L’observatoire « Global Lifestyle Monitor » réalisé par Cotton Council International et Cotton Incorporated depuis plus de vingt ans montre que le consommateur préfère le coton en raison du confort et de la douceur supplémentaires qu’il apporte comparé aux produits à base d’autres fibres.  Les consommateurs du monde entier trouvent généralement les vêtements en coton « plus fiables », « plus dignes de confiance » et « plus durables » que ceux fabriqués en matières synthétiques. À la lumière de ces fortes préférences, le coton devient une matière très compétitive lorsque d’autres facteurs, comme la conception, la fonctionnalité et l’entretien du produit fini, répondent aux besoins du client.

LE CHOIX DURABLE PRIVILÉGIE LE COTON

En matière de « durabilité » et de « respect de la planète », le coton affiche de bonnes performances au niveau de la perception des consommateurs du monde entier en se classant systématiquement en tête des évaluations de durabilité devant toutes les autres fibres. Dans une enquête récente, 90 pour cent des personnes interrogées ont indiqué que le coton était bon pour la planète, comparé à seulement 45 pour cent pour le polyester. Au cours de ces dernières années, les performances des vêtements à base de différentes fibres en matière de durabilité suite à l’achat jouent un rôle de plus en plus important, depuis que des observatoires environnementaux ont signalé la présence croissante de « microfibres » synthétiques dans les milieux d’eau douce et d’eau salée, ce qui entraîne la contamination des ressources aquatiques, poissons et fruits de mer. Les données les plus récentes de l’observatoire « Global Lifestyle Monitor » indiquent que 84 pour cent des consommateurs conscients de l’impact des fibres à travers le monde estiment que la pollution aux microfibres constitue la principale menace des textiles sur l’environnement. Une grande partie de la pollution aux microfibres provient du traitement et du lavage des vêtements synthétiques. Contrairement au coton et aux autres fibres naturelles qui se désagrègent rapidement en milieux aquatiques, le polyester peut mettre plus de 125 ans avant de disparaître, et même plus en milieux terrestres. À mesure que les marques et les consommateurs prennent conscience de la pollution aux microfibres et des défis que pose l’élimination des vêtements, le coton s’impose comme un choix évident.

LE PRIX : UN FACTEUR ESSENTIEL

Si la conception, la couleur, les performances, l’entretien et la durabilité sont des facteurs importants dans le choix du consommateur en matière d’achat de vêtements, le prix du produit fini reste invariablement le critère principal de cette décision. Bien que généralement compétitifs, les produits en coton sont souvent plus chers que les autres. En tant que fibre naturelle de qualité, la disponibilité mondiale du coton dépend essentiellement des conditions météorologiques pendant la saison des cultures et du rendement économique relatif des autres cultures. Inversement, le prix du polyester (un sous-produit industriel fabriqué à grande échelle à partir de la transformation du pétrole) affiche peu de variations. Cette tendance s’est accentuée au cours des vingt-cinq dernières années, alors que la Chine a développé ses capacités de production de fibres de polyester pour s’imposer comme le leader actuel de la production mondiale à raison de 70 pour cent. Or, face à la demande actuelle, près de 40 pour cent des infrastructures polyester chinoises sont aujourd’hui en surcapacité, ce qui fait chuter les prix en dessous des coûts de production et crée une concurrence déloyale pour les autres fibres, et notamment les fibres naturelles comme le coton et la laine.

LA COMPÉTITIVITÉ DU COTON 
La demande du consommateur repose essentiellement sur la croissance démographique et économique.  Mais comme dans le cas de n’importe quel produit présent sur le marché, le consommateur est au final responsable de la décision d’achat. Si le prix présente un défi évident pour les vêtements et textiles d’ameublement en coton face à la surproduction de polyester, le coton reste néanmoins très compétitif dans le cadre des décisions d’achat du consommateur du point de vue du confort, de la fiabilité et de la confiance qu’il présente. En matière de durabilité, l’image dont jouit actuellement le coton auprès du consommateur en tant que fibre écologique est renforcée à mesure que l’impact de la pollution aux microparticules devient plus évident à travers le monde. Une fois les véritables coûts du polyester et des autres fibres synthétiques pris en compte en matière de production, d’entretien et d’élimination du produit fini, le prix de vente légèrement supérieur des produits en coton de qualité semblera très raisonnable au consommateur et aux responsables des services de conception et d’approvisionnement.

Pour en savoir plus sur l’observatoire « Global Lifestyle Monitor » , les aspects économiques ou la durabilité des fibres, merci de contacter votre représentant COTTON USA local (https://cottonusa.org/staff).