Aller au contenu

Notre site utilise des cookies et autres technologies afin que nous et nos partenaires puissions nous souvenir de vous, comprendre comment vous utilisez notre site, et vous transmettre des publicités conformément à vos intérêts. Pour en savoir plus sur l’utilisation des cookies sur ce site et dans quelle mesure vous pouvez refuser les cookies cliquez ici.  En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies ainsi que notre Politique de confidentialité.
Vous pouvez nous fournir des informations personnelles, telles que votre adresse électronique, par l’intermédiaire de ce site Web.  Pour plus d’informations sur la manière dont nous collectons, utilisons, et partageons ces informations, cliquez ici.  En nous fournissant des informations personnelles, vous acceptez notre utilisation de ces informations conformément à notre Politique de confidentialité

Pourquoi est-il nécessaire de mélanger les fibres de coton ?

  
Raison 1 : Des matières premières homogènes - Le mélange de fibres de coton est l’une des pratiques les plus anciennes de l’industrie de la filature. Les filatures achètent des balles de coton aux propriétés de fibres variées. Deux balles ne présentent jamais la même longueur de coton, le même micronaire, la même résistance, la même réflectance ni le même jaunissement. Par conséquent, il est nécessaire d’utiliser différentes balles de coton pour produire des mélanges homogènes de fibres aux propriétés moyennes conformes.

 

Raison 2 : Groupement des balles- Les balles de coton sont traitées en groupes et non pas individuellement. C’est ce que l’on appelle l’assemblage des balles. Un assemblage peut comporter entre 30 et 60 balles traitées successivement et mélangées simultanément. Le mélange permet de garantir l’obtention de fibres aux propriétés moyennes. 

 

Raison 3 : Optimisation des coûts - Les filatures peuvent utiliser des cotons de différentes gammes de prix. Cette technique permet de réduire le coût de production en mélangeant un coton coûteux de haute qualité à un coton bon marché de qualité moyenne.

Quels sont les impératifs pour un mélange de coton réussi ?  

  • Les balles de coton doivent être stockées dans un entrepôt, dans des conditions environnementales identiques.
  • Avant de procéder au mélange, toutes les balles de coton utilisées doivent être préalablement conditionnées. Une humidité relative élevée (70 ou plus) ou une humidité relative basse (55 ou moins) pourrait avoir des effets néfastes sur les performances de la fibre.
  • Les propriétés des fibres des balles de coton utilisées dans un assemblage doivent répondre à des mesures précises : Longueur du coton de ± 2,5 mm, micronaire de ± 0,5, résistance de la fibre de ± 1,2 g/tex, et jaunissement de ± 1,0.
  • Entre les différents assemblages utilisés pour fabriquer un même fil, les mesures ci-dessus s’appliquent également afin d’éviter des variations notables dans la qualité du fil, la barre de tissu et la teinture des tissus.
  • Le choix d’un mélange de coton dépendra du fil produit. Les filés à anneaux nécessitent des fibres plus fines, plus longues et plus résistantes, dans cet ordre d’importance. Les filés à fibres libérées nécessitent des fibres plus résistantes, plus fines et les plus courtes possible, dans cet ordre d’importance.
  • Les fils fins nécessitent des fibres plus fines et plus longues tandis que des longueurs de fibres plus grossières et moyennes conviennent aux filés grossiers.
  • Les matériaux tissés nécessitent des fibres plus solides et plus longues pour garantir leur résistance, tandis que les tissus tricotés nécessitent des fibres plus fines pour plus de souplesse.
  • Afin d’éviter tout problème lors du tricotage et de la teinture du tissu, évitez les fils issus d’assemblages traités à plus d’une semaine d’intervalle, quel que soit le type de mélange.
  • Sélectionnez un coton capable de vous offrir la plus grande flexibilité dans la sélection des balles lors de l’assemblage. De tous les cotons, le coton américain offre une qualité d’adaptation supérieure.
  • Pour produire différents fils ou utiliser différents systèmes de filature (filature à anneaux et filature à fibres libérées), il est essentiel d’utiliser un coton qui permet une grande variété de traitements. Seul le coton américain peut répondre à ce besoin pour un coût minimal.
  • Mélanger des cotons d’origines différentes peut s’avérer très risqué si la production de coton diffère selon la région.
  • Le mélange de coton récolté par récolteuses et de coton récolté par cueilleuses peut également présenter des risques en raison de différentes caractéristiques de préparation.
  • Les balles de coton de valeur micronaire extrême (inférieure à 3,5) doivent être exclues des assemblages pour éviter la formation de taches blanches sur le tissu provenant de groupes de fibres immatures non teintées.
  • Les balles de coton de valeur +b extrême (supérieure à 11,5) doivent être exclues de l’assemblage, car elles peuvent générer des défauts de fil imprévisibles et des variations de nuances dans le tissu.

 

Qu’est-ce que le mini-mélange ?  

  • Le concept de mini-mélange concerne la disposition des différentes balles de coton dans l’assemblage.
  • Les balles dans l’assemblage sont acheminées séquentiellement vers la salle de soufflage à l’aide d’une éplucheuse.
  • Les touffes de fibres de chaque balle sont mélangées simultanément à l’aide de multi-mélangeuses à six ou huit chambres.
  • Un mini-mélange comprend un groupement de quatre à six balles adjacentes dans l’assemblage.
  • Dans chaque mini-mélange, les valeurs micronaires doivent avoir une forme symétrique allant de faible à élevée. Les valeurs +b doivent suivre une forme en zigzag, d’abord haute puis basse.
  • Des cotons d’origines différentes doivent être positionnés alternativement comme indiqué ci-dessous.
  • Cela permettra une alimentation en fibres garantissant la production d’un mélange homogène.

 

Comment déterminer la qualité du mélange de fibres ?  

La qualité du mélange dépendra des facteurs suivants :  

  • La diversité des propriétés de la fibre lors de l’assemblage
  • Le débit de l’ouvreuse automatique
  • Le nombre de multi-mélangeuses utilisées dans la ligne d’ouverture et de nettoyage
  • Le nombre de chambres de la multi-mélangeuse
  • L’efficacité du système de ventilation à chaque point d’alimentation

 

Lors de la planification d’un nouveau mélange de coton, la filature doit respecter les étapes suivantes :  

  1. Tester toutes les balles de coton à l’aide du système HVI
  2. S'assurer que les conditions mentionnées ci-dessus sont toutes remplies
  3. S'assurer que vos lignes d’ouverture et de nettoyage fonctionnent correctement et sont en bon état

   

Pour mesurer la qualité du mélange, prélever des échantillons de coton à chaque point d’alimentation et les tester à l’aide du système HVI. Les propriétés moyennes des fibres des échantillons d’alimentation doivent être égales aux propriétés moyennes des fibres de l’assemblage. Des différences notables de propriétés des fibres entre les points d’alimentation peuvent être dues à divers facteurs, notamment : (a) sélection inadéquate des balles de coton dans l’assemblage, (b) mini-mélange inadéquat, (c) mauvais mélange des fibres pendant le traitement, (d) système de transport des fibres et de distribution de l’air inefficace et (e) problème mécanique.